Rsyslog too many open files

Bonjour à tous, aujourd’hui je voulais vous partager une erreur que j’ai rencontrée récemment avec une infra Splunk, plus exactement avec la couche de collecte Rsyslog (vous savez celle que je recommande dans mon podcast sur les 10 commandements du SIEM). Cette erreur qu’on a fini par identifier dans les journaux avec le message suivant « rsyslog too many open files » et plus précisément la ligne suivante :

May 06 05:47:13 myserver rsyslogd[6896]: file '/splunk-inputs/PROXY/myproxyhost/2022-05-06T03+02-PROD-PROXY.log': open error: Too many open files [v8.24.0-41.el7_7.2 try http://www.rsyslog.com/e/2433 ]

Le log d’erreur arrive dans /var/log/message à priori. Néanmoins, de mon côté on ne l’a vu que depuis la commande journalctl, quelques exemples qui m’ont permis de la mettre en avant :

journalctl --no-pager | tail -f
journalctl -u rsyslog
journalctl --no-pager > /tmp/rsyslogtmp.log

Par défaut, la limite pour rsyslog était à 1024 fichiers ouverts simultanément sur notre système. Pas bien clair sur le pourquoi car les limites systèmes (cf. fichier /etc/security/limits.conf) été bien à 64000 :

ulimit -Sn
64000

Pour autant notre processus rsyslog plafonné à 1024 fichiers. Ce qui causait une erreur bien zarb où on perdait 15min de log au début de chaque heure. Du coup, avec l’aide … Lire la suite

BlockList iptable avec Splunk et d’AbuseIPDB

BlockList iptable avec Splunk et d'AbuseIPDB

Bonjour à tous, aujourd’hui je continue avec un article qui suit ce qu’on avait fait avec la Blacklist Iptables AbuseIPDB la dernière fois. Cette fois on va voir comment construire une BlockList iptable avec Splunk et d’AbuseIPDB.

Qu’est ce que j’entends derrière ce titre ? Simplement que la blacklist ma dernière fois n’est pas très « maline ». Dans le sens, où on verrouille juste 10 000 IP comme des bourrins et sans trop se demander si les vulns ou services qu’elles checkent nous concerne en effet. Alors, ça ne sert pas à rien hein. C’est une bonne base à bloquer facilement mais ce n’est pas forcément utile dans le sens où ces 10 000 ne se connecterons pas forcément à votre site ou infra au final.

En effet, ce qu’on souhaiterai plus, notamment dans une optique de CTI (Cyber threat Intelligence) : c’est de bloquer (sinon détecter au moins) celles qui se connectent effectivement sur nos services (genre à la fail2ban). Le problème c’est que fail2ban c’est bien en protection mono instance. Mais, quand vous protégez tout un système d’information, ça ne passe pas super bien à échelle. Par exemple, je vous laisse imaginez quand vous … Lire la suite

OSINT for the blue team – Shodan 101

Salut à tous, aujourd’hui je me suis payé un compte « member » sur Shodan sur les conseils de mon copain PYL. Donc je me suis dit que c’était l’occasion de se pencher sur la recherche en source ouverte (souvent dit OSINT pour Open Source INTelligence, et moins souvent ROSO en français pour Renseignement d’Origine Sources Ouvertes) et de vous un petit Tuto « OSINT for the blue team ».

Ce n’est pas nouveau comme sujet et ça fait plusieurs années maintenant que les pentesteurs et autre red-teamer savent bien qu’il faut toujours commencer leur travail par un tour sur Shodan, Google, Linkedin et compagnie pour trouver les trucs qui trainent dehors et qui ne devraient pas.

Pour info, j’ai aussi découvert Onyphe en concurrent français récemment. Je le trouve moins mature que Shodan. Mais, pour les curieux et ceux attachés à la souveraineté : allez jeter un œil.

OSINT for the blue team ? Pour qui ? pour quoi ?

Alors comme je l’ai dit l’OSINT pour les attaquants (qu’ils soient pentesteur bien intentionnés ou de vrai méchants) est un moyen connus depuis bien longtemps. Ça leur permet d’identifier le périmètre technique et organisationnel exposé sur Internet … Lire la suite

Cybersécurité et PowerShell – le livre !

Bonjour à tous ! Ça y est mon « gros projet » dont je vous parle depuis un mois est sorti sur le site d’éditeur. Et je vous ai donc concocté un livre sur la Cybersécurité et PowerShell !

Cybersécurité et PowerShell, De l'attaque à la défense du système d'information

Voilà c’est mon livre de chevet depuis 6 mois maintenant. Çà m’a occupé mes congés d’été, et d’automne pour le terminer. J’y ai mis tout ce que je pensais utile pour commencer en cybersécurité en se servant de PowerShell. J’y raconte plein de chose que j’ai vu en 10 ans de sécurité des systèmes d’information maintenant. Le tout en 2 grande partie : l’attaque et la défense pour répondre à toutes vos questions sur la sécurité et en traitant les parties techniques avec PowerShell (il y a même un peu de Splunk à la fin du livre).

Je ne peux pas faire ce post sans remercier plein de gens. D’abord : Arnaud (twitter) qui m’a gentiment balancé devant le train mis en contact avec l’éditeur et proposé mon nom pour écrire l’ouvrage ! C’est grâce à lui que je me suis fait laver le cerveau j’ai appris à apprécier PowerShell. Je ne le remercierai jamais assez ! Ensuite, … Lire la suite