Docker et Portainer part 3 – Stack Docker Guacamole

Docker et Portainer

Salut à tous, dans le dernier TP on s’est penché sur la définition d’une Stack dans Portainer pour un service VSFTPD. Aujourd’hui on va regarder comment déployer une Stack Docker Guacamole avec plusieurs images docker, toujours dans Portainer. L’objectif du jour étant d’avoir un service Guacamole sur notre serveur à la fin du TP.

Rappel des articles de la série « Docker et Portainer » :

Guacamole ? bon appétit !

Apache Guacamole plus exactement, et qui n’a rien à voir avec la recette mexicaine de purée d’avocat, est un client VNC, RDP, et SSH (comme un PuTTY ou mremoteng) qui à la particularité d’être « client-less » ou plus exactement « full-web ».

On installe donc Guacamole sur un serveur et on y accède avec son navigateur web comme dans la capture ci-dessous.

Docker Guacamole

Le gros intérêt au delà d’avoir un client SSH dans … Lire la suite

Extraire le dernier élément de chaque ligne en regex

Extraire le dernier élément de chaque ligne

Bonjour à tous, aujourd’hui un petit TP sur les expressions régulières. J’ai un collègue qui m’a demandé comment on pouvait Extraire le dernier élément de chaque ligne dans un bout de texte de quelques centaines de lignes. Voici un exemple de format :

IP Address 595,537
IPv6 Address 1,443
MAC Address 0
MD5 163,573

La première version de la regex que j’ai proposée est simple au possible :

([^\s]+)$

Qui signifie en gros : « tout, sauf les espaces avant la fin de chaque ligne ». Cette expression a quand même un problème avec ses performances (326 steps sur regex101) dans la mesure le moteur d’évaluation avance dans le texte, il ne part pas de la fin et va donc avancer dans chaque mot avant de « backtracker », si celui ci n’est pas suivi de la fin de ligne.

Du coup, j’ai pu proposer une première version optimisée :

^.*?\s([^\s]+)$

C’est l’une des rares cas que j’ai croisé où l’usage d’un .* rends l’expression plus performante (120 steps sur le même texte) en l’obligeant à aller à la fin de ligne directement avant de matcher le dernier bloc. D’après regex101, on est donc déjà 3 fois plus … Lire la suite

API REST en PowerShell – développez avec Polaris !

API REST en PowerShell

Salut à tous, on va se faire un joli morceau aujourd’hui. On va voir comment développer une API REST en PowerShell et du comment coup piloter des scripts via du CURL sur linux, ou avec Invoke-RESTMethod en PowerShell.

Notez que cet article a été rédigé en collaboration avec ArnaudPETITJEAN de PowerShell-Scripting.com. Merci à lui !

C’est quoi une API REST ?

C’est un peu complexe à définir entièrement, d’ailleurs la définition de Wikipédia est floue au possible, mais je pense qu’on peut faire simple en disant que c’est simplement une API (bravo Sherlock… et si vous ne savez pas ce qu’est une API, je pense que c’est pas la peine d’aller plus loin 😉 ). Une API REST s’appelle non pas en important une bibliothèque dans un script (comme en C ou Python par exemple) mais en faisant une simple requête Web HTTP(S). L’action sera exécutée par le serveur qui expose l’API et vous pourrez exploiter le résultat directement dans votre script.

Les API REST sont à la mode depuis quelques années, notamment chez les DevOps. Elles présentent souvent les avantages d’être simples, interopérables, légères et accessibles à distance. Si vous cherchez des alternatives à REST, vous … Lire la suite

Intégration continue de scripts PowerShell (CI)*

Intégration continue de scripts PowerShell

*avec Azure Pipelines et GitHub

Salut à tous, vous rappelez la semaine dernière on avait parlé du module Pester pour faire des tests en PowerShell ? Cette semaine je vais vous montrer comment on fait de l’intégration continue de scripts PowerShell et l’automatisation des tests dans Azure DevOps. Notez que vous entendrez aussi parler de CI, pour Continuous Integration en anglais.

C’est quoi l’intégration continue ?

Les mots clés qui vont avec intégration continue sont :

  • automatiser ;
  • sa gestion de versions ;
  • ses tests ; et
  • être notifié de tout ça.

Pour ceux qui développent souvent, je dois enfoncer des portes ouvertes là. Pour les autres, il s’agit de d’industrialiser le déploiement de son code, sans passer forcément (mais on peut) par les lourds processus traditionnels de développement : qualification, alpha, bêta, release candidate, version de prod, etc.

Les avantages de mettre de la « CI » dans vos cafés dev sont multiples : meilleure qualité du code, suivi des développements, reporting automatisé pour les managers, diminution des délais de mise en prod, et j’en passe.

GitHub, et Azure Pipeline

Dans le dernier article, je vous ai montré comment on écrit des tests en PowerShell avec le module PesterLire la suite